[PODCAST – Fin de Séance] JOKER de Todd Phillips

Abonnez-vous : iTunes ou Spotify

40 ans, toujours psycho ! 

Pas les derniers quand il s’agit de déconner, les joyeux lurons de FIN DE SÉANCE ont pourtant décidé de se la jouer plutôt sérieux pour tirer le portrait du JOKER de Todd Phillips (Very Bad Trip) avec Joaquim Phoenix dans le rôle titre.
Oubliez l’agent du chaos Heath Ledger de la trilogie THE DARK KNIGHT de Christopher Nolan et encore plus le clown gansta du lamentable SUICIDE SQUAD (incarné par le malheureux Jared Leto), ce JOKER là fait table rase des précédentes interprétations du Némésis de Batman (Batou pour les intimes), dans un opus déconnecté du bordélique DC Universe et apparemment désolidarisé de toute tentative de « franchisation » abusive et mercantile.
A contre-courant des modes actuelles et des traitements post-moderno comique de la concurrence (suivez notre regard), cette origin-story indépendante se présente donc comme un pur drame psychologique décryptant la psyché tordue d’Arthur Fleck, comique raté au passé chargé, dont l’esprit, déjà fragile, va peu à peu sombrer du côté de la (pas) douce folie et du crime au contact de la jungle urbaine d’une Gotham City déliquescente. Une descente aux enfers dans l’horreur du réel directement inspirée des drames dépressifs des années 70 à l’instar du TAXI DRIVER de Martin Scorsese (producteur du projet fut un court temps).
Convoquant également les spectres de LA VALSE DES PANTINS du même réalisateur et des œuvres polémiques type UN JUSTICIER DANS LA VILLE, JOKER a suscité une vive curiosité et une croissante envie depuis des mois auprès d’une presse qui s’est littéralement enflammée pour le dernier gagnant du Lion d’Or de Venise, ne recevant quasi exclusivement que louanges dithyrambiques et promesses prophétiques pour les futures cérémonies de récompenses du cinéma.
S’il a tout de la bonne pioche, le film rencontre un accueil un chouïa plus mitigé (surprise !) de la part de certains clowns-triste de Fin de séance ayant revêtus leurs costumes de critiques irascibles pour l’occasion. Ainsi, aux côtés de l’hôte Thomas « Captain Spaulding » Camacho ; les critiques tueurs venus d’ailleurs Pierre « Grippe-Sou » Delort de FanFootage.fr et Julien « Balada Triste » Munoz de Cinévibe.fr tenteront de sortir leur meilleures blagues (pardon arguments), contre l’avis général béni par la sacro-sainte hype.
Enregistrement du podcast

Images : © Warner / DC – Texte : Julien Munoz

Comments are closed.