[PODCAST] DEATH WISH de Eli Roth

SAUVEZ WILLIS !

Il est de retour et d’après certains confrères journalistes : « il ne fallait pas l’énerver ! » Hum…
Abonnez-vous : Soundcloud ou iTunes
Entre deux DTV avec 50 Cent, Bruce Willis semble donc toujours avoir la confiance des studios puisque nous le retrouvons à l’affiche de DEATH WISH, nouveau long-métrage signé Eli Roth (Hostel). Le réalisateur remake Un Justicier dans la ville 1, film culte et polémique d’une saga initiée en 1974 avec Charles Bronson et mis en scène par Michael Winner. 
On y suit Paul Kersey (Bruce Willis), désormais chirurgien urgentiste, dont la vie bascule après que sa femme soit tuée et sa fille tombe dans le coma suite à un cambriolage qui tourne mal. Face à une enquête qui piétine dans un Chicago où le taux de criminalité est au plus haut, Kersey va alors prendre les armes…
Ne semblant pas assumer jusqu’au bout son caractère de revenge / vigilante movie, et c’est d’autant plus frustrant lorsqu’on sait que le scénario est signé Joe Carnahan (Le territoire des loups) qui s’en est désolidarisé, DEATH WISH est au final qu’une série B cartoonesque dans ses moments punitifs et relativement efficace mais portée par une Bruce Willis en mode Steven Seagal. Ou blasé. C’est au choix.
Bref, puisque le film ne répond pas vraiment à nos attentes, avec les copains de Cinevibe nous avons décidé de nous pencher sur la différence très précise entre le film de vengeance et le film de justicier solitaire. Bien que les deux genres sont souvent amenés à se répondre…
Au cinéma depuis le 9 mai

Images : © Paramount / MGM

Comments are closed.