AVATAR 2 : Cameron évoque la performance capture sous l’eau ! (podcast)

Sans surprise, « Iron Jim », l’homme de tous les records et de tous les défis va encore rebattre les cartes du médium cinéma.
Actuellement en tournage, la première des quatre suites d’Avatar débarquera dans nos multiplexes dès 2020 (sans doute face à Star Wars). Mais James Cameron vient de donner quelques détails très intéressants sur la performance capture qu’il utilisera de nouveau. Ou plus précisément sur la façon dont il va pousser encore plus loin la technologie.
Petits rappel des faits : en 2010 puis en 2013, le producteur Jon Landeau évoquait déjà la difficulté d’un tournage en HFR de quelques scènes seulement sous l’eau. Puis, lors de la promotion du documentaire Deepsea Challenger qu’il produisait, James Cameron mettait les choses au clair quant à un film potentiellement tourné intégralement dans des fonds marin, indiquant que tout ceci était une légère« exagération » .
Bref, aujourd’hui, le cinéaste canadien prend la parole sur le challenge du procédé : « Oui, nous le faisons. Cela n’a jamais été tenté auparavant et c’est plutôt délicat dans la mesure où le matériel de motion-capture est basé sur un système optique avec des marqueurs qui sont photographiés par des centaines d’appareils. Le problème avec un tournage sous l’eau n’est pas la partie sous-marine, mais la frontière entre air et eau qui forme un miroir en mouvement constant. Il réfléchit tous les points, tous les marqueurs et en crée une série de faux. C’est un peu comme si un avion larguait des grenades à paillettes qui brouilleraient le système radar d’un missile. Cela crée des milliers de fausses cibles, du coup, nous avons dû trouver un moyen de contourner ce problème. Et nous avons réussi ». Il poursuit : « Dès que vous ajoutez de l’eau à l’équation, vous multipliez la difficulté par 10. On a investi beaucoup de temps, de recherches et de ressources et cela nous a pris un an et demi pour trouver une solution. Nous avons fait énormément de tests et, jeudi 14 novembre, nous avons enfin réussi. Nous avions six adolescents et un enfant de sept ans, et ils ont tous joué une scène sous-marine. Nous les avons entraîné 6 mois durant, notamment sur leur souffle afin qu’ils le retiennent entre deux et quatre minutes. Ils sont maintenant parfaitement capables de jouer sous l’eau de façon très calme tout en gardant leur souffle. Aucun scaphandre et nous avons des résultats vraiment saisissants. On peut dire que nous avons ‘hacké’ le code même si nous sommes toujours dans le petit bassin. Nous irons dans le grand dès janvier. » Bon sang, comment ne pas avoir hâte ?
Avatar 2 en salles le 18 décembre 2020, Avatar 3 le 17 décembre 2021. Avatar 4 et Avatar 5 sont quant à eux prévus sur nos écrans pour le 20 décembre 2024 puis le 19 décembre 2025.
>> On en parle chez Séance Radio :


Via Collider – Images : © 20th Century Fox
Tagged with 

Comments are closed.