[Critique] ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX de L. Clichy et A. Astier (2014)

NOTE : 6 / 10

« Place à la civilisation, leur forêt on va la déboiser ! »
***
C’est devenu un rendez-vous familial incontournable. Et pourtant peu aidé par une récente saga cinématographique plombante, les aventures de nos Gaulois préférés reviennent sur grand écran dans une version animée 3D du plus bel effet. A l’origine de ce projet à 30 millions d’euros, Alexandre Astier et l’ex-animateur de chez Pixar Louis Clichy qui entendent bien rendre justice à l’œuvre de Uderzo et Goscinny. Pari réussi ? À moitié.
Asterix Le Domaine des Dieux César Alexandre Astier Louis Clichy image 1Si, en terme de réappropriation de l’univers de Goscinny & Uderzo, la version d’Alain Chabat reste pour beaucoup la référence en la matière, les différentes itérations ayant tenté tant bien que mal de répliquer la même tonalité que celle de l’auteur de Mission Cléopâtre tombèrent toutes à plat. Pas étonnant donc que le génial créateur de Kaamelott s’essaie lui aussi à l’exercice dans la mesure où la signature de ce dernier s’inscrit plutôt dans la même finesse d’écriture. De ce point de vue, il ne fait même aucun doute que la plume d’Astier est en cohérence parfaite avec l’identité filmique de la franchise. Mais oublions la version de l’ex-Nul et intéressons-nous à cette nouvelle mouture proposant un médium à la hauteur de ses ambitions.
***
Asterix Le Domaine des Dieux Alexandre Astier Louis Clichy image 2« C’est un peu notre Pixar à nous », déclarait même Alexandre Astier à l’issue de la présentation du film…Doucement. Si techniquement le métrage s’en sort très haut la main, si la direction artistique et l’animation capte la vivacité de certaines cases de la BDbravo au studio français Mikros qui signe ici son premier long métrage –, si l’esprit malicieux est souvent présent, le storytelling est quant à lui malheureusement assez fade. Abordant pourtant des thématiques contemporaines fortes comme l’écologie ou le repli sur soi bien franchouillard face à la mondialisation dont il se moque allègrement, le film n’est pas des plus convainquants dans le traitement. Entre des gags visuels rarement pertinents, une tonalité humoristique subtile mais peu grisante, une émotion qu’il tente de soulever en vain, un manque de rythme et un récit finalement trop sage, la formule peine à prendre. Et les quelques moments de flottement qui traversent le film prennent alors le dessus.
Asterix Le Domaine des Dieux Alexandre Astier Louis Clichy image 3Et ce ne sera pas le casting vocal qui rattrapera l’ensemble. Entre Florence Foresti, Elie Semoun, Geraldine Nakache ou encore Lorànt Deutsch, difficile de s’attacher à leurs avatars respectifs tant leurs caractérisations sonnent souvent fauxEn revanche, on retiendra l’excellente faconde de Laurent Lafitte en esclave Duplicatha, Alexandre Astier en Centurion désabusé par ses troupes en grève, le choix judicieux de Guillaume Briat en Obélix et bien évidemment le grand retour toujours aussi malicieux de Roger Carel (87 ans) dans le rôle-titre.
***
Alors oui,  le souci de coller au mieux au caractère foufou et gueulard des personnages est bien prégnant. Oui, le matériau d’origine est respecté. Impossible de ne pas voir là tout l’amour que portent les réalisateurs à cet univers et on reste bien évidemment partant pour un prochain film. Néanmoins, on regrette qu’à un moment donné l’adaptation d’Astier n’ose pas une certaine prise de risque, une étincelle de folie pour s’affirmer totalement.
Entre tradition et modernité, LE DOMAINE DES DIEUX ne manque pas d’indéniables qualités, dommage qu’il déroule sans déclencher un réel enthousiasme. Toutefois, vu la sincérité du projet qui transpire à l’écran, le plus important est à noter : parents et enfants seront emballés. Et c’est bien ça le principal.
[Toutes les news sur le film ici et ici]
Réalisé par Louis Clichy et Alexandre Astier (Avec Roger Carel, Guillaume Briat, Alexandre Astier, Laurent Lafitte, Lorànt Deutsch, Alain Chabat, Elie Semoun, Géraldine Nakache). Long métrage : Français / Belge. Genre : Animation / Comédie. Durée : 85 min. Année de production : 2014. Distributeur : SND. Sortie : 26 Novembre 2014.

Images : © M6 Studio / SND / Mikros Image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>