[Critique] LA LÉGENDE DE MANOLO de J R. Gutiérrez (2014)

NOTE : 8,5 / 10

« Bienvenue au Pays des Âmes Chéries ! »
***
Ni un Pixar, encore moins un DreamWorks, il s’agit pourtant ici d’une petite pépite d’animation 3D co-produite par la Fox qui vient illuminer les salles de ciné en cette période d’Halloween. Son titre (original) : THE BOOK OF LIFE et il est produit par Guillermo Del Toro (Pacific Rim). Rien que ça.
Rebaptisé La Légende de Manolo, le film se penche sur un mythe ancestrale des plus prégnants de la culture Mexicaine : Le jour des Morts. Une thématique nettement moins austère que le rendu visuel gotico-Burtonnien dont on a été habitué ces années. Non, ce jour de fête-ci est célébré dans une euphorie collective de tous les instants que le cinéaste Del Toro et son réalisateur Jorge R. Gutiérrez entendent faire découvrir en toute humilité et bienveillance via leurs univers respectifs.
***
la légende de Manolo The Book of Life image 8Mais avant cela, intéressons-nous au triangle amoureux au cœur de la narration. Depuis leur petite enfance, Manolo, le romantique, et Joaquin, la tête brûlée, sont tous les deux amoureux de Maria. Plus tard, le jour de la célébration en question, les deux divinités La Muerte (Kate del Castillo) et Xibalba (Ron Perlman) vont miser sur la destinée des deux premiers. Qui « remportera » le Royaume des Morts ? Le pitch est volontairement succin, simple oui, mais jamais simpliste dans la mesure où même si le récit n’apporte rien de révolutionnaire, il est traité avec une vrai sincérité et réserve tout de même bon nombres d’éléments qui viendront nourrir l’incroyable richesse de son sujet et son message.
la légende de Manolo The Book of Life image 5Il faut dire qu’en termes de matières et d’intentions, le film se pose là. Il serait d’ailleurs bien dommage d’avoir des aprioris sur son univers folklorique peu exploité jusqu’alors tant l’invitation de Del Toro et Gutiérrez à la découverte romanesque de cette mythologie regorge d’idées folles. À commencer par le parti pris précieux de sa direction artistique et plus particulièrement les « character design » qui sont ici de purs personnages de Conte. Des petites marionnettes en bois articulées à la confection sophistiquée que l’on pourrait presque attribuer au stop-motion et justement libérés de toutes les contraintes formelles propre au médium. Il suffit même juste de les imaginer en action image par image pour que la magie du métrage prenne une autre dimension. Car si les textures et les semblants de « découpes » dans le matériau en mouvement sont d’un photoréalisme remarquable – un peu comme La Grande Aventure Lego, le langage gestuel hérité d’une certaine animation 2D fini d’asseoir le caractère unique du métrage.
Signé Reel FX, La Légende de Manolo est techniquement brillant. Doté d’une très forte identité visuelle renvoyant à un imaginaire évident, ludique et bien loin d’être un cache misère – certaines séquences sont proprement virtuoses –, le film dispose également d’un cœur émotionnel éloquent et d’un humour tour à tour charmant ou hilarant, au risque parfois de tomber à plat dans la répétition…
***
Evidemment, on pourrait encore longuement lister toutes les immenses qualités du métrage qui en font une véritable œuvre surprise se positionnant facilement comme l’un des meilleurs films d’animation de l’année, on lui reprochera juste une dernière partie justement dans le monde des morts un peu trop ramassée ou un casting voix (Diego Luna / Channing Tatum / Zoe Saldane) pas forcément probant dans la caractérisation. Des défauts assurément mineurs à côté du plaisir tellement communicatif de cette superbe fable onirique.
Réalisé par Jorge R. Gutierrez (Avec Diego Luna, Zoe Saldana, Channing Tatu, Danny Trejo, Ice Cube). Long métrage: Américain. Genre: Animation, Aventure, Comédie. Durée: 95 min. Année de production: 2014. Distributeur: 20th Century Fox. Sortie: 22 octobre

images : © 20th Century Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>