[TOP 2012] Nos 10 meilleurs films de l’année

L’année a été riche en cinéma. Avec du bon, du très bon et du moins bon, forcément. Nous vous proposont donc notre TOP respectif dans lequel on oubliera énormément de films mais voici ceux qui ont marqué notre année de cinéphiles. Soyez rassurés, le débat s’est déroulé dans le plus grand calme…
Rendez-vous en 2013 pour pleins d’actus fantastiques (Star Wars, Marvel, DC, Del Toro, Cuarón, etc…), de critiques, blu-ray et autres joyeusetés.
Le TOP 10 de Pierre.
1 / Life of Pi (L’Odyssée de Pi) – Quelles images et quelle émotion ! Difficile de dire si le film restera aussi fort en DVD et Blu-Ray, mais au cinéma, c’est une expérience vraiment spectaculaire et super originale. Du coup : film de l’année !
2 / The Girl With A Dragon Tattoo (Millenium) – Il aurait pu être numéro un. Thriller exceptionnel, film presque parfait, supérieur – selon moi – à la version suédoise grâce à un impressionnant sens de la mise en scène et une actrice formidable : Rooney Mara, la révélation de l’année.
3 / The Avengers Un véritable film de super-héros. Fun, diablement efficace, des effets spéciaux incroyables, des acteurs au top… l’incarnation même du blockbuster hollywoodien !
4 / Looper Un film de science fiction intelligent et original ! La mise en scène est remarquable et pleine de trouvailles, une petite pépite à ne pas manquer.
5 / Moonrise Kingdom Drôle, farfelu, rêveur, délicieusement rétro et fait de bric et de broc, un Wes Anderson comme on les aime, avec une musique superbe.
6 / Prometheus Malgré ses nombreux défauts et ses incohérences par rapport à l’univers Alien, Prometheus reste un spectacle saisissant pour tous les amateurs de « belle » science-fiction. Alors bon… ne serait-ce que pour le personnage de David, il est dans mon top.
7 / Martha Marcy May Marlene – Je connaissais les jumelles Olsen mais pas leur petite soeur, Elisabeth, une actrice qui a un bel avenir devant elle ! Elle est bluffante dans ce thriller psychologique terrifiant sur les sectes et la paranoïa.
8 / Take Shelter Autre thriller sur la paranoïa, mais aussi sur la peur panique de l’apocalypse. Une atmosphère lancinante et deux acteurs brillants : Jessica Chastain et Michael Shannon.
9 / Beasts of The Southern Wild Un petit ovni cinématographique, touchant, différent et beau. Un poil long peut être… mais la petite Quvenzhané Wallis est superbe dans le rôle de Hushpuppy.
10 / Skyfall / Killer Joe Un James Bond – certes pas sans défauts – mais avec une ambiance de dingue ! J’ai complètement adhérer à la direction prise par Sam Mendes et la photo de Deakins est somptueuse. Quant à Killer Joe, on retrouve enfin le grand William Friedkin après quelques années creuses. Sombre, mordant, presque trash, avec un casting au top.
Le TOP 10 de Thomas :

1 / Ex aequo Killer joe
Cette année, le Diable William Friedkin nous aura tout simplement assommé d’un double uppercut avec ce film tout droit sortie de l’enfer. Sombre chronique loin d’être ordinaire d’une famille white trash décomposée où le fils aîné engage un flic / tueur à gages, Joe, pour tuer sa mère afin de toucher son assurance vie. Fruit du dramaturge Terry Letts, après Bug, Friedkin adapte une nouvelle fois une de ses pièces de théâtre et semble prendre un malin plaisir à malmener la morale. Et d’ailleurs qu’en est-elle ? Killer Joe sonne le glas d’une société déviante sans horizon possible. Plus sordide tu meurs. Et pourtant on se laisse cueillir sans gêne par la folie tantôt brute, tantôt douce de l’impitoyable Matthew McConaughey, lui en pleine résurrection. Un Chef d’oeuvre.
1 / Ex aequo – Take shelter: Là encore, voici un film qui sonde l’Amérique dans tout ce qu’elle a de plus désespérée, se réfugiant sous des aspirations Divine. Take Shelter suit les tourments et les hallucinations chimériques de Curtis LaForche, croyant et modeste ouvrier qui se prépare au Jugement dernier. Enfermant petit à petit sa famille dans une psychose l’éloignant du reste du monde, c’est l’immense Michael Shannon et son charisme magnétique qui embarque Jessica Chastain dans sa spirale crépusculaire en plein cœur d’une ambiance moite au fin fond d’une Ohio repliée sur elle-même. Un fantasme non sans conséquence, une expérience extra-sensorielle teintée de mysticisme qui agit sur le spectateur via la caméra hypnotique de Jeff Nichols. Un film puissant, rare et précieux. Vivement son prochain long, Mud avec…Matthew McConaughey, tiens !
2 / Skyfall: Après les divers imbroglios de la MGM, c’est peu dire si les nouvelles aventures de l’agent 007 étaient attendues comme le Messie. Surtout depuis que l’on a appris que le prestigieux Sam Mendes allait diriger la 23ème mission du plus grand des espions. Résultat, des séances qui affichent Complet pour un travail d’orfèvre, célébrant ainsi cinquante ans d’aventures de la plus belle des manières. La mythologie est réinventée avec une classe folle sans pour autant faire table rase des deux précédents opus, eux à la musculature plus imposante. Les traits tirés, sur le déclin, Bond / Daniel Craig n’a pourtant jamais été aussi iconique face à un antagoniste presque asexué en la personne de Javier Bardem dont l’inquiétante perversion n’aura d’égal que son aura de méchant complexé. Et Bon sang quelle photographie de Roger Deakins !
3 / Twixt: Avant de revenir à un projet de Studio, l’Immense Francis Ford Coppola fait œuvrer sa petite entreprise American Zoetrop et livre un film à caractère thérapeutique. Une introspection dans les limbes torturés du réalisateur où il jette un écrivain sur le déclin et en proie à ses démons créatifs dans une petite banlieue reculée des Etats-Unis. Avec Twixt, Coppola étale ses tripes suite à la perte de son fils via un exercice de style plein d’onirisme. C’est ici un excellent Val Kilmer qu’il plonge dans un mirage gothique plein de candeur et où la lueur est encore loin d’être palpable. Boulversant.
4 / The Girl With A Dragon Tattoo: Après la sensation 2.0 de The Social Network, David Fincher est revenu encore plus en forme avec cette adaptation US époustouflante du best-seller Suédois de Stieg Larsson Millenium. The Girl with the Dragon Tatoo en VO s’est imposé tout naturellement comme le meilleur thriller de cette année. Magistralement mis en scène via l’outil numérique qu’il maîtrise à la perfection, le réalisateur livre une enquête criminelle électrisante longue de 2h40 au sadisme haletant où les éléments climatique du grand froid Scandinave enveloppent un suspense radical et méticuleux. Et que dire du sulfureux tandem qui atteint la perfection où seuls contre tous, la fragile Lisbeth Salander (excellente Rooney Mara) à la pureté souillée emmène un désabusé Mikael Blomkvist (Daniel Craig). Et quel Générique !
5 / The Avengers: Au rayon jouets / figurines on demande Iron Man, Captain America, Thor, Hulk dans une seule et même et boîte ! On le confesse, on foncerait bien chez Toys’R’Us au sortir de la séance de The Avengers. Pourtant, souvenons-nous que le pari était très très loin d’être gagné lors du tout premier teaser qui affichait une succession d’images purement pyrotechniques. Non pas que nous soyons contre, mais après les multiples teasing des séquences post-génériques à la fin des films des super héros précités, la terre entière salivait à l’idée de découvrir l’envers du décor de l’organisation du S.H.I.E.L.D fomenté par Nick Furry et la cohabitation de toutes ces icônes. Au final, un comic-book movie dantesque, un très gros morceau de cinoche Pop-Corn, un film somme brillamment dirigé par le créateur de Buffy Contre les vampires : Joss Whedon et plus d’un milliard de dollars au Box-Office Mondiale.  Vivement leur retour pour 2015.
6 / PrometheusAprès des années de gestation, l’immense Ridley Scott revient à la SF et au fondement de son génie cinématographique. Et que choisit le réalisateur de Blade Runner pour son grand retour au genre ? Rien de moins que les origines du Space Jockey et de la saga Alien qu’il a lui-même initié 35 ans auparavant. Avec ce préquel attendu par des millions de fans, c’est peu dire si le film aura divisé son audience de la plus avisée à la plus néophyte. Nous concernant, on adhère totalement aux germes de la mythologie qui nous sont présentés. Certes l’angoisse et la claustrophobie ne sont plus au rendez-vous et le film souffre de quelques lacunes narratives mais il est habité par une réalisation et un univers à couper le souffle.
7 / Argo: Jamais deux sans trois. Le chouchou de ses dames Ben Affleck avait marqué son monde comme réalisateur / storyteller avec le drame Gone Baby Gone puis le polar The Town. Les Oscars 2012 lui décerneront sans nul doute le prix qu’il mérite pour son ambitieux Argo. Une plongée au cœur des évènements de Téhéran survenus en 1979 où un expert de l’exfiltration part chercher six employés de l’ambassade Américaine réfugiés chez l’Ambassadeur Canadien. Un traitement vintage et purement cinématographique qui confère à ce film d’espionnage une double lecture pertinente sur l’industrie Hollywoodienne actuelle. Ouah !
8 / ParaNorman: Le Studio Laika étaient devenus de sérieux prétendants au trône de l’animation stop-motion ! Avec l’expérimenté Henry Selick à la réalisation (L’étrange Noël de M.Jack) il y a trois ans, Coraline était juste magique. Alors forcement leur nouveau projet ParaNorman était celui que l’on attendait le plus APRES le Frankenweenie de Tim Burton. Et oui vous avez bien lu ! L’auteur de ces lignes plaçait plus d’espoir chez Disney que Laika. Quelle ne fut pas la surprise de découvrir un bijou qui emmène le médium encore plus haut ! Affublé de références aux zombie movies, ParaNorman joue la carte de la Madeleine de Proust en envoyant à la face du spectateur un hommage sincère aux vidéoclubs et leurs pépites horrifiques. Un postulat fondant pour un film d’animation mêlant imagerie cathodique, des CGI parfaitement maîtrisés et un humour détonnant.
8 / The Dark Knight risesConclusion épique de la trilogie The Dark Knight désormais canonisée. Exit le diptyque fluorescent de Joël Schumacher – même si la comparaison n’a pas lieu d’être –, Batman retrouve ses lettres de noblesse depuis le gothique Tim Burton via la caméra du cérébrale Christopher Nolan. Désormais associé à jamais aux aventures du vigilante, le réalisateur aura placé la barre très haut en immergeant son personnage au sein d’une société qui se reconstruit sur les braises ardentes du 11 Septembre. Et même si ce volet est une chouille en dessous de son face à face avec le Joker d’Heath Ledger, le menaçant Bane (Tom Hardy) et sa théorie inquisitrice enfonce le clou d’une communauté emprisonnée dans une hantise. Anthologique.
10 / Cheval de guerre: Son Tintin en performance capture est sortie fin 2011 et seulement quatre mois après le Maître Spielberg revenait au film live avec cette sublime fresque familiale sur fond de première guerre mondiale. La couverture médiatique n’aura pas été aussi imposante qu’importe, Cheval de Guerre est un très grand film. Adaptation d’une pièce de théâtre tirée du roman éponyme de Michael Morpurgo, le film offre un grand moment de cinéma riche en émotions, lumineux dans tout ce qu’il dégage, virtuose dans sa réalisation et flanqué de six nominations aux Oscars (le film est sorti en Décembre 2011 aux US). D’aucuns auront trouvé le périple initiatique de ce cheval qui passe de main en main englué dans un sentimentalisme pataud, il n’en n’est rien ! Le classisime et le lyrisme qui nous embarquent sont d’une sincérité redoutable.
11 / Life of PiLes films de Noël, les vrais, se font de plus en plus discrets. Cette année on retiendra les Cinq Légendes des studios Dreamworks, projet d’animation CGI qui a divisé la rédaction (cf : nos critiques) ou The Hobbit. Mais si il y en a bien un qui marquera cette fin d’année c’est le remarquable L’Odyssée de Pi de Ang Lee. Le réalisateur de Tigre et Dragon / Hôtel Woodstock / Le secret de Brokeback Moutain fait le grand écart et déploie un univers visuel puissant au service d’un conte onirique qui nous embarque dans une aventure mystique hors du commun. Récit initiatique dans lequel le jeune Pi Pattel se retrouve seul au milieu de l’immensité hypnotique de l’océan en compagnie d’un Tigre du Bengal sur un canot de sauvetage suite à une avarie. Fort d’une 3D maîtrisée en tout point et parrainée par le Pape James Cameron, L’Odyssée de Pi est une pure expérience de cinéma. A l’approche des Oscars, on espère vraiment que le film ira très loin.
 Images : © DR

7 thoughts on “[TOP 2012] Nos 10 meilleurs films de l’année

  1. Pretty portion of content. I simply stumbled upon your weblog and
    in accession capital to claim that I get actually loved account
    your weblog posts. Anyway I’ll be subscribing to your augment or even I
    fulfillment you get entry to consistently fast.

  2. Hmm is anyone else encountering problems with the pictures on this blog loading?
    I’m trying to find out if its a problem on my end or if it’s the blog.
    Any suggestions would be greatly appreciated.

  3. Hello everyone, it’s my first pay a visit at this website, and piece of writing
    is truly fruitful designed for me, keep up posting these types of posts.

  4. This is my first time visit at here and i am really pleassant to read
    everthing at one place.

  5. Hello there! This is my first visit to your blog!
    We are a collection of volunteers and starting a new initiative in a community in the same
    niche. Your blog provided us valuable information to work on. You have done a extraordinary job!

  6. magnificent put up, very informative. I wonder why the other experts
    of this sector don’t notice this. You must continue
    your writing. I am sure, you’ve a great readers’ base already!

  7. What’s up it’s me, I am also visiting this website daily, this website is really pleasant and the
    visitors are genuinely sharing fastidious thoughts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>